Les actualités Solipass

Un nouveau président pour Solipass…


Lors du dernier conseil d’administration en date du 14 mai, Monsieur Christian Morin prenait officiellement la présidence de Solipass, une présidence qui venait sceller ses longues années d’engagement dans la vie publique et l’association solidaire…

 

Quelles ont été vos motivations pour prendre la présidence de l’association ?

Lorsque Daniel Vincent, le précédent président, avait exprimé son souhait de quitter son mandat, lors de l’Assemblée générale de 2023, je m’étais porté volontaire pour l’accompagner. L’assemblée avait validé et nous avions décidé de travailler main dans la main pour une passation en douceur, et je suis alors devenu vice-président. J’ai toujours participé à la vie collective, et Solipass et moi c’est longue histoire. En 1990, lors de la fermeture de la menuiserie SIMON à Durtal et les licenciements qui ont suivi, nous avons lancé une antenne Escal’Emploi à Durtal avec une équipe de bénévoles et j’ai toujours été membre du CA. En 2017, lorsque j’ai pris ma retraite, je suis rentré au bureau et j’y suis naturellement resté lors de la fusion Escal’Emploi et Solipass en 2022.

 

Quel est votre parcours ?

J’étais chef d’entreprise dans le secteur de la fabrication d’équipements pour les réseaux d’assainissement. Ma société a compté jusqu’à 150 personnes. Et j’ai toujours souhaité faire de l’humain ma priorité. En parallèle, j’étais aussi impliqué dans la vie municipale : j’ai assuré trois mandats en tant qu’adjoint au maire à la mairie de Durtal, en charge de l’économie.

 

Quels sont vos objectifs et vos ambitions ?

Grâce à mon parcours, j’ai une bonne connaissance de ce que sont les associations intermédiaires. Je connais leurs missions, leur utilité et leurs contraintes. Je souhaite m’inscrire dans la continuité de Daniel Vincent qui a passé 20 ans à la présidence. Nous avons de nombreux projets à mener à bien, notamment redonner un nouvel élan à l’association intermédiaire. Il s’agit d’attirer plus de personnes et de leur proposer des contrats de plus longue durée, en renforçant nos relations avec collectivités et les entreprises du territoire. Sur le chantier d’insertion, il va nous falloir être inventifs pour continuer à accompagner les personnes dans un contexte où les financements sont compliqués. Concernant la mobilité, nous avons vu les premiers résultats positifs dans la mise à disposition de véhicules et le dispositif va peu à peu s’étoffer (nombre de véhicules disponible…). Enfin, l’ambitieux projet de la blanchisserie solidaire est aussi sur la bonne voie, même s’il y a pour nous de gros enjeux pour acquérir des savoir-faire dans de nombreux domaines et trouver les partenaires financeurs. C’est un projet porteur pour le territoire….

 

Quelle impulsion souhaitez-vous donner à Solipass ?

Pour ma part, je ne souhaite pas travailler seul, nous allons relancer le système des commissions thématiques avec 1 ou 2 référents par commission… Solipass a la chance d’avoir un CA solide, mais qui – soyons honnête – aurait besoin de se rajeunir ! Nous devons être en relation étroite avec le milieu économique et les élus, il est donc intéressant d’intégrer au CA des personnes en activité. J’aimerais que de nouveaux profils, de nouvelles énergies nous rejoignent pour apporter leur regard et leur expertise afin avancer ensemble !